Czas  5 godzin 48 minut

Współrzędne 1729

Uploaded 27 sierpnia 2018

Recorded sierpnia 2018

-
-
3 542 m
2 604 m
0
4,1
8,2
16,36 km

Obejrzane 60 razy, pobrane 0 razy

w pobliżu  Otmek, Chüy (Kyrgyz Republic)

Le Kyrgyzstan, le pays au millions de têtes de bétail et de bonbons. Vous ne pouvez pas ne pas voir du bétail en nombre chaque jour et vous trouverez des bonbons sur toutes les tables à tous les repas. Très beau pays par son relief et la gentillesse de sa population. Comme il est sous peuplé, que les bergers en montagne, en altitude, en été vivent dans des yourtes, que les troupeaux de moutons sont énormes et suspendus aux flancs abruptes des montagnes, ce pays a un certain cachet. Les routes, sentiers ainsi que le relief font qu'on est encore dans le pays du cheval.
On est resté trois semaines avec une rando à cheval de quelques jours entre Soussamir et Toktogoul, des randos près du Song-Kol, un trek de quelques jours entre Kochkor et les gorges de Boom et enfin quelques jours près d'Issyk-kul.
La météo est très variable avec de fortes chaleurs, des jours de pluies et des orages très impressionnants, violants et imprévisibles et donc que se soit à pieds ou à cheval, il faut avoir un équipement plastic complet, un équipement pluie classique, des vêtements légers pour le jour et chauds pour la nuit.
Les gens ne sont plus nomades; il y a juste que tout le bétail monte en altitude en été et que les bergers restent avec eux sous yourtes. Ce sont des mangeurs de viandes et de pain. Mais on trouve tous les légumes qu'on veut facilement.

La promenade à cheval de Soussamir à Toktogoul était belle. Le premier jour on va de Soussamir au Jailoo de Ters en passant par le col de Jaissan ( 3600 m). Il n'y a pas beaucoup de population à ces altitudes. On croise des troupeaux de moutons et de chevaux suspendus au flancs des montagnes. Les bergers qui restent l'été en altitude logent sous yourtes ou sous tente. Les conditions de logement et de travail sont assez précaires. Les gens ont a manger, mais la vie est dure. L'hiver, ils redescendent dans les villes et villages des vallées. Il faut traire à la main deux fois par jour et conduire puis rechercher les troupeaux matin et soir.
Malheureusement, l'agence ne permettait pas les allures rapides. On a tout fait au pas...Il ne faut pas savoir monter pour faire le tour.

Komentarze

    You can or this trail